Le « projet de loi enfance » du gouvernement est une loi qui ne coûte rien, alors que les besoins sont immenses. Une loi qui insère des mesures de contrôle migratoire, alors quelle est censée parler uniquement de protection de l’enfance ! Pour nous c’est non !

L’aide sociale à l’enfance est en crise ; elle dysfonctionne. Nous faisons face à des familles d’accueil surchargées, à une pénurie d’assistants familiaux, à un manque de moyens accordés à la justice et aux départements, à la question des violences, mais aussi à celle du sens, du lien, de l’attachement. Si nous en restons à votre version du texte, je crains que ces problèmes ne s’aggravent encore fortement.