Elections municipales partielles – Communiqué de presse PCF 92

Les élections municipales partielles dans les Hauts-de-Seine sont marquées par une nouvelle progression de la droite. A Puteaux et Asnières, les maires sortants ont creusé l’écart. A Clichy, Rémi Muzeau remporte aisément la dernière ville du département dirigée par un maire socialiste. La démobilisation de l’électorat de gauche est nette, le rejet des politiques gouvernementales est de nouveau un fait majeur de cette abstention. Pourtant, les Alto-Séquanais ne savent que trop bien les conséquences des politiques publiques menées par le clan Devedjian, Balkany, Santini, Karoutchi et consorts dans ce département. C’est le non-respect outrancier de la loi SRU, la fermeture de lieux de culture, de santé, la spéculation immobilière, l’exclusion des classes populaires…
Avec 4 maires réélus dès le premier tour en 2014 et 6 conseillers départementaux élus cette année, le Front de gauche est le principal rempart face à la droite dure et hégémonique du 92. Les Alto-Séquanais peuvent compter sur les élus et militants communistes et Front de gauche pour agir avec eux, développer la résistance à la droite départementale et à la politique libérale austéritaire du gouvernement, pour construire une alternative politique permettant de recréer l’espoir de reconquêtes à gauche, dans notre département comme dans le pays. Nous agirons pour des politiques publiques solidaires et innovantes, répondant aux besoins et aux aspirations des citoyennes et des citoyens.
Elsa Faucillon
Secrétaire départementale du PCF 92
Conseillère départementale