Avec cette crise, la jeunesse trinque particulièrement

Après une soirée en direct avec des syndicats et collectifs étudiants, je faisais ce matin entendre dans l’hémicycle la nécessité que le gouvernement passe aux actes. J’y défendais notamment l’ouverture du RSA à partir de 18 ans.