UNE VISITE EN CENTRE DE RETENTION

Aller sur place, en centre de rétention, aussi pour mettre des visages sur les hommes, les femmes, les enfants qui subiront de plein fouet la Loi Asile et Immigration votée par En Marche, enfermés jusqu’à 90 jours. C’est la visite que j’ai eu l’occasion de faire avec mon équipe parlementaire et des reporters, afin de mettre en lumière les conditions de vie des étrangers retenus sur notre sol et s’inspirer au quotidien de cette réalité dans mes combats, à l’Assemblée nationale et ailleurs.

A la veille d’une nouvelle Loi asile et immigration qui durcira considérablement les dispositifs d’accueil mais surtout de rejet, largement adoptée par la majorité EN Marche.