Soyons social, épisode n°2 : avec les salariés de Gemalto à Meudon !

Leader mondial de la sécurité numérique, Gemalto c’est 3 milliards de chiffres d’affaires en 2017, 300 millions de bénéfices, 75 millions d’argent public encaissés pendant 4 ans via le CICE et le crédit impôt recherche. Pourtant la direction veut supprimer 288 postes en France – 10% à Meudon – avant son rachat par Thales (dont l’Etat est pourtant un actionnaire majeur).

Le vendredi 9 mars, je suis allée soutenir les salariés qui font les frais de cette honteuse politique libérale, lors de leur assemblée générale sur le site de l’entreprise.