À l’occasion de la Journée internationale de solidarité avec le peuple palestinien, j’ai interrogé le Ministre Le Drian sur les dispositions prises pour la libération du citoyen français Salah Hamouri et sur la reconnaissance par la France de l’Etat de Palestine:

 

Le texte de la question:

 » Monsieur le Président,
Monsieur le Ministre des Affaires étrangères,

Journée internationale de solidarité avec le peuple palestinien, nous célébrons aujourd’hui les 70 ans du plan de partage de l’ONU optant pour la coexistence de deux État, Israël et Palestine.
Demain, cela fera cent jours que l’avocat franco-palestinien Salah Hamouri, est détenu par les autorités israéliennes, sur la base d’un dossier prétendument secret.

Nous en sommes encore là. 70 ans de négation du peuple palestinien. 70 ans que la Palestine n’en peut plus d’attendre sa reconnaissance.

Au mépris de la résolution 446 du Conseil de Sécurité de l’ONU, le gouvernement israélien poursuit tous azimuts la colonisation.

L’ordre international doit être fondé sur la coopération et le droit. Or, les déclarations de Donald Trump à l’égard du système onusien, sont autant de signaux envoyés à la France et l’Europe, tributaires aujourd’hui de la défense du droit international. Il est temps que la pression internationale permette la libération des prisonniers politiques.

En 2014, l’Assemblée Nationale française avait adopté la résolution en faveur de la reconnaissance de l’État de Palestine, considérant ainsi que la paix nécessite que les deux parties soient juridiquement égales. Ce vote est un premier pas qui attend toujours sa suite.

Le temps presse. Les terres deviennent étroites pour que s’y posent les colombes.

Il n’est pas ici question d’une artificielle position d’équilibre. Il s’agit de prendre courageusement position pour la paix et donc pour la justice.

Monsieur le Ministre, la voix de la France demeure bien trop faible aujourd’hui.

A quand la reconnaissance par la France de la Palestine ? Quelles suites comptez-vous donner à la Conférence de Paris de janvier 2017 ? Quelles sont les dispositions prises pour la libération immédiate du citoyen français Salah Hamouri ?  « 

 

Un peu plus tôt dans la journée, nous avions aussi reçu à l’Assemblée nationale Arab Barghouti, fils de Marwan Barghouti, prisonnier politique palestinien:

Accueil du fils de Marwan Barghouti avec des parlementaires communistes, insoumis, LREM et MoDem cet après-midi à l’Assemblée nationale.

Publié par Avec Elsa Faucillon, députée sur mercredi 29 novembre 2017