CONGRES DES MAIRES DE FRANCE
Aujourd’hui, notamment dans les territoires ruraux, les élus locaux sont souvent en première ligne, parfois même bénévolement, pour faire face aux difficultés.
Macron et son gouvernement ont pourtant décidé de s’en prendre fortement au modèle d’organisation territorial français : c’est la mort programmée des communes. Nous disons cela en nous appuyant sur des faits: la loi de finances a multiplié les humiliations et les coups de poignards contre la possibilité pour les communes de répondre aux besoins des habitants. Coupes budgétaires, suppression démagogique de la taxe d’habitation, détérioration indirecte mais grave des services publics locaux. Nous voulons ce matin profiter de l’ouverture du Congrès des maires pour dire que nous tenons à l’outil local qu’est la commune pour le vivre ensemble et les services publics. Nous étudierons, avec d’autres groupes, les façons qui nous permettront de contester cela, notamment au Conseil constitutionnel.JOURNEE ‘INTERNATIONALE DES DROITS DE L’ENFANT
Un million d’enfants sous le seuil de pauvreté, des centaines d’enfants qui meurent dans la violence familiale en France. L’enjeu est encore plus immense quand on sait que des centaines de millions d’enfants dans le monde n’ont pas accès à l’école et subissent au quotidien la violence des guerres. Nous tenions à proposer à cette date symbolique deux propositions de lois.
Les mineurs isolés étrangers méritent une protection digne et humaine. Il faut des moyens pour les accueillir, arrêter les tests osseux et interdire les centres de rétention pour mineurs. Même ici, dans notre pays, des pratiques en contradiction totale avec les valeurs d’accueil de la République sont constatées. Il y a besoin de prendre ces enfants en charge tôt, et de les scolariser dès le plus jeune âge. Ensuite,dans le contexte des inégalités scolaires que nous connaissons et qui trouvent leurs origines tôt, on sait que la scolarisation dès 2 ans est déterminante pour la bonne maîtrise de la lecture, de l’écriture. Or cette scolarisation a reculé. Il faut assurer aux communes les moyens de permettre cette scolarisation tôt, et évidemment en premier dans les zones d’éducation prioritaires. Nous proposons aussi l’obligation d’instruction dès l’âge de trois ans.

LOI TRAVAIL XXL
Les ordonnances sur le Code du travail reviennent devant l’Assemblée nationale cette semaine, pour la ratification. Les députés communistes défendront le rejet préalable du texte dès cet après-midi. Partout, nous constatons que cette politique est loin d’être soutenue dans la pays. Le gouvernement n’a pas réussi à convaincre de la nécessité de ces réformes. De notre côté, nous ne lâcherons rien, et nous continuerons cette semaine à mener la bataille pour les droits des salariés.

#ConfPresseGDR