L’Hôpital de Garches, en pointe sur le traitement du handicap, pourrait fermer.

Publié par Avec Elsa Faucillon, députée sur jeudi 21 décembre 2017

 

La direction des Hôpitaux de Paris en prévoit le transfert à Boulogne-Billancourt, 10 kilomètres plus loin. Aucune certitude sur la préservation des moyens, mais une chose est sûre en revanche: la réduction du nombre de personnels et du nombre de lits.

Le handicap, « priorité du gouvernement » ? Garches est la triste illustration de l’hypocrisie des beaux discours de Macron dont nous commençons à avoir l’habitude.

Balnéothérapie, salle de sport, pool de fauteuils roulants, médiathèque: la richesse des soins en pédiatrie et pour tous les âges, peut disparaitre. Il y a aussi une école qui permet, aux enfants lourdement handicapés, d’apprendre.

Publié par Avec Elsa Faucillon, députée sur jeudi 21 décembre 2017

Quand, de Macron à la municipalité de Garches, l’exploitation financière et la spéculation immobilière du site font rêver, cer espace est pourtant aujourd’hui ce qui permet aux familles, aux patients, de ne pas être toujours confinés, d’être dans un lieu calme et apaisant.

Beaucoup de patients restent longtemps. Des parcours de rééducation se trouvent en extérieur, et ces mètres carrés ne sont même pas compris dans le projet de transfert. Les familles sortent avec leurs enfants aux beaux jours, comme le font tous les parents. Les enfants sortent pour rejoindre l’école du site, comme le font tous les enfants. La logique financière entend donc mettre terme à un exemple de modernité dans le soin, et l’accueil du handicap.

Des anciens et futurs médaillés des Jeux Paralympiques y sont passés. 2024, c’est justement la date prévue pour le transfert !
On va se battre.

Publié par Avec Elsa Faucillon, députée sur jeudi 21 décembre 2017