Séance publique du 9 décembre 2016 – Conseil départemental des Hauts-de-Seine

Amendement budgétaire n°4 : Favorisons le droit à la mobilité des seniors !

Nous menons depuis plusieurs années un long combat pour garantir le droit à la mobilité des seniors. A ce jour, l’abonnement RATP leur coûte bien souvent plus cher que lorsqu’ils étaient encore dans la vie active. Cela n’est pas normal car tout le monde sait que les retraites sont bien inférieures aux revenus antérieurs.

J’ai proposé que le Département permette à tous les seniors des Hauts-de-Seine de s’abonner au pass Navigo à un tarif préférentiel. Cette mesure est déjà en vigueur dans le Val-de-Marne mais la majorité de droite ne souhaite pas faire la même chose sur notre territoire. Nous le regrettons.

voici mon intervention :

Monsieur le Président,
Cher(e)s collègues,

La mise en place d’un tarif Francilien unique des droits d’accès aux transports en commun a été une véritable avancée pour la qualité de vie des habitantes et habitants de la Région Parisienne.

Un objectif politique correspondant à une dimension environnementale forte mais aussi une mesure de justice territoriale.

carte-navigo

Malheureusement cette tarification unique à 70€ n’aura duré que 11 mois puisque depuis le 1er août son coût est passé est à 73€. La présidente de la Région Île-de-France et le Premier Ministre ayant signé un protocole faisant supporter aux usagers cette augmentation alors que d’autres solutions de financement pouvaient être mises en place pour garder le tarif contenu du Pass Navigo pour les usagers, comme le retour de la TVA à 5,5% pour les transports publics et l’augmentation du versement transport dans les zones les plus favorisées en termes de développement économique de l’Ile-de-France.

Les seniors qui sont restés en marge de ces droits nouveaux sont donc, depuis le 1er août, doublement pénalisés puisqu’ils supportent pleinement cette augmentation et ne bénéficient pas de la prise en charge partielle de leur abonnement.

Notre groupe considère qu’un retraité ne devrait pas payer plus cher pour ses déplacements en transports en commun qu’un salarié, le droit à la mobilité de tous étant un critère fondamental de vie sociale dans notre région, notre département. Soutenir le pouvoir d’achat des retraités pour faciliter leur circulation, c’est leur permettre de se soigner, d’accéder à des activités de loisirs et culturelles,…

Notre groupe propose que le département prenne en charge l’extension du Pass Navigo-Améthyste, à 36,5€ par mois, à l’ensemble des retraités imposables. 25 millions d’euros pourraient ainsi être prévus au budget primitif 2017 pour cette mesure de justice sociale.

Je vous remercie.