La Région et l’Éducation nationale doivent débloquer des moyens pour permettre l’accueil des lycéens de Gennevilliers !

La rentrée scolaire 2019/2020 a été marquée par un nombre très important de jeunes sans affectation ou mal affectés. Des situations ont été réglées seulement après les vacances de la Toussaint. Inadmissible !
Grâce à la mobilisation des familles, des représentants de parents d’élèves et des interventions d’élu.e.s, une classe de seconde a finalement été ouverte le 26 septembre.

A Gennevilliers, faute de disponibilité dans les lycées de la Boucle-nord-de-Seine, des collégiens ont été affectés dans des établissements du sud du département; soit près 2h30 de transport en commun par jour. D’autres ont été affectés dans des lycées du secteur contre leur avis. Quant aux élèves redoublants de terminale, peu d’entre eux ont été repris dans leur établissement d’origine.

Le Conseil régional et l’Education nationale n’ont rien anticipé afin que les collégiens, issus des trois collèges de la ville, soient scolarisés dans de bonnes conditions. La Région Ile-de-France doit rapidement prendre des mesures pour que les locaux ne manquent plus au sein des lycées de la boucle Nord de Seine afin de répondre aux besoins. Le problème reste donc entier pour les années à venir car la montée des effectifs va se poursuivre.

Nous exigeons du Conseil régional d’Ile-de-France de :

– Terminer en urgence les travaux commencés pour permettre l’accueil dans de bonnes conditions des élèves affectés à Galilée

– Lancer une étude partagée avec les collectivités territoriales pour déterminer les besoins en scolarisation à court terme dans la Boucle-nord-de-Seine, tenant compte des effectifs recensés dans l’ensemble des collèges et des politiques de développement des villes.

– Réaliser des études techniques pour accroître les capacités d’accueil du lycée Galilée et réfléchir à d’autres extensions dans la Boucle-nord-de-Seine.

Avec Jacques Bourgoin, des parents d’élèves et des professeurs, nous avons rencontré en délégation les représentants du Conseil régional d’Ile-de-France mercredi 11 décembre pour porter ces revendications.

Le Lycée est aujourd’hui plein. Ce n’est pas faute d’avoir alerté la Région, le Maire a écrit en mars 2017 puis janvier 2018 ainsi que le 26 septembre 2019. Deux voeux ont également été votés par le Conseil municipal. La région n’a jamais répondu positivement aux demandes d’agrandissement. En juin 2018, la région a même rejeté l’extension prétextant la construction d’un lycée à Courbevoie !

Aujourd’hui, le manque de places dans les lycées dans toute la Boucle Nord est avéré. Les retards de travaux aggravent la situation pour la rentrée 2020-2021. Nous avons donc exigé des réponses urgentes de travaux pour la rentrée 2020 ainsi qu’un travail sérieux avec les collectivités territoriales afin de déterminer les besoins dans la Boucle Nord.
Réponse pour la rentrée 2020 du conseiller de Mme Pécresse : « Pour nous, ça tient ! ». J’ai demandé un retour écrit de ce déni de réalités. Pas de réponse.

Avec tous les membres de la délégation nous travaillons à un compte-rendu commun et à des propositions d’actions de mobilisation pour la suite afin de permettre un accueil de qualité aux lycéens de Gennevilliers.