Skip to content

BUDGET DE LA RECHERCHE ET DU DEVELOPPEMENT DURABLE

Mon boulot de ces dernières semaines. Pas le seul évidement et pas toute seule, une administratrice de l’Assemblée m’a accompagnée dans les méandres du budget. Heureusement car ici on passe d’un sujet à l’autre, ça fait partie du « job » même si ce n’est pas un métier ! La lecture de ce livret de 76 pages est certes fastidieuse. Il y a beaucoup de chiffres, de tableaux, de graphiques et d’abréviations.
Mais ça permet de mettre en lumière le greenwashing macronien. Le « en même temps » en mode grand écart. Il y a le Président de la République brûlant d’embrasement pour la forêt amazioniene dans une vidéo Brut ou Konbini et puis il y a la réalité du budget de la France pour la recherche dans le développement durable. Le financement pour la recherche sur le nucléaire augmente. Pas celle pour avancer sur les énergies renouvelables, pas de trace pour le plan Hydrogène (nécessaire pour avancer sur la mobilité durable et le stockage massif). Ça permet aussi de montrer à quel point l’emploi public et pérenne dans la Recherche est mal en point, les jeunes chercheurs et chercheuses passent surtout beaucoup de temps à chercher des financements et à répondre à des appels à projets.
La lutte contre le réchauffement climatique ne peut être seulement l’affaire de formules creuses et larmoyantes. Elle nécessite des moyens et une volonté politique sincère.

Scroll To Top